Chacun, dans sa spécificité, mérite de se voir accorder l’attention la plus grande lors d’un massage.

Dans le respect de son corps et de sa personne.

C’est pourquoi je me propose de vous appréhender dans votre glo­balité. Pas seulement votre enveloppe corporelle mais toute votre personne, dans toutes ses composantes.

Avec son histoire.

Avec vos soucis. Petits ou grands, du moment présent ou passé. Vos difficultés. Vos points forts et vos faiblesses.

Pour vous (re)mettre en relation avec vous-même, vos sensations, votre être profond.

À votre rythme.

Et − qui sait ? − vous faire découvrir des sensations nouvelles. Des territoires inconnus, inexplorés de votre corps, de votre person­nalité.

Pour finalement vous conduire vers une détente profonde. Vers un ailleurs enfoui en vous.

Ce lâcher prise n’est pas si facile à atteindre dans le tourbillon de nos existences et sous l’emprise de l’esprit survalorisé. Nous som­mes tellement habitués par le jeu social à contrôler notre image. Notre image qui nous emprisonne.

Or, précisément, mon massage vise à fissurer les carcans.

Faire entrer l’air. Le faire circuler. Faire ressentir la fraîcheur de l’air.

Se donner, s’abandonner.

Ne plus rien contrôler. Ne plus avoir à prouver. Ne plus vouloir. Ne plus se sentir obligé de faire.

Juste se contenter d’être. Dans sa vérité du moment présent.

Savoir recevoir le massage dans sa simplicité.

S’ouvrir.

S’épanouir.

Laissez venir à vous la surprise de connaître un jour − cela peut pren­dre un peu de temps − la béatitude du lâcher prise complet. Vous verrez alors que des verrous vont sauter, des horizons s’ouvrir à vous.

Des horizons, le mot n’est pas trop fort.

La peau est en effet un organe à part entière, un organe formi­dable qui dispose de sa propre intelligence, de son propre langage, de sa propre mémoire. Il est intéressant de noter à cet égard que la peau est issue du même tissu cellulaire que le… cerveau !

L’Homme peut vivre privé de la vue, de l’ouïe, de l’odorat, du goût. Mais pas du toucher. Un bébé qui n’est pas touché finira par périr. Un adulte insuffisamment touché finira par dépérir.

Toucher particulier

Peu de masseurs/masseuses travaillent dans la lenteur. C’est dommage, car la lenteur présente bien des avantages.

Elle permet avant tout de développer l’écoute de soi. Dans la len­teur, dans la langueur, vous avez le temps de sentir les sensations s’épanouir en vous dans toute leur finesse.

Le temps de vous retrouver avec vous-même. De vous ré­approprier votre moi.

Le temps de souffler.

Le temps de vous reposer vraiment.

Et puis, il n’est pas inintéressant de s’attarder un peu dans ce mon­de où tout va vite…

Enfin prendre du temps pour soi.

Un grand moment pour soi.

Le massage tantrique s’inscrit dans une démarche de développement personnel. Il est issu du tantrisme, art millénaire, découvert par des chercheurs de vérité, passionnes par la sante et la spiritualité ; soit pour les conseils pratiques que cela apporte quant a sa sexualité, permettant de redécouvrir son corps, d’apprendre a recevoir, et a accueillir le plaisir, et donc le Bonheur ; soit de manière plus subtile, pour ceux qui souhaitent se servir de leur sexualité comme d’un chemin, dans le but d’améliorer leur état de sante, et d’approfondir leur expérience spirituelle. J’œuvre pour apprendre aux hommes a dominer leur mental, a neutraliser leur EGO, Je propose donc de travailler sur votre sexualité, domaine essentiel de notre vie, domaine dans lequel d’ailleurs l’EGO humain intervient, notamment par le biais de la compétition.

  • l’Homme multi-orgasmique

 

Le tantrisme a des origines indiennes, le taoisme a des origines chinoises, pourtant il est bien question des mêmes énergies. Disons que le mot « tantrisme » commence a etre davantage utilise, j’ai donc choisi intentionnellement de parler de ce que je fais en ces termes, bien qu’a l’origine cela soit du taoisme.

Citation du livre de Mantak Chia, « l’Homme multi-orgasmique », edition tredaniel :

« Cela fait trois mille ans deja au moins que les Chinois savent que l’homme peut avoir des orgasmes multiples, en retardant et même en retenant son éjaculation. Nous avons longtemps confondu en Occident l’orgasme et l’éjaculation, qui sont en réalité deux processus physiques distincts : c’est cette distinction qui explique qu’il soit possible pour l’homme d’etre multi-orgasmique. …La plupart des hommes continuent a ignorer leur propre potentiel multi-orgasmique. Sans cette connaissance et cette technique claire, les hommes sont incapables de sentir la différence entre le crescendo de l’orgasme et le naufrage de l’éjaculation. Les anciens taoïstes etaient eux-mêmes des médecins et se préoccupaient autant de bien-être et de sante physique que de satisfaction sexuelle. Le Kung Fu sexuel aide les hommes a avoir plus de vitalité et une vie plus longue, en leur permettant d’éviter la fatigue et l’épuisement qui suivent l’éjaculation.