Deux notions prêtent toujours à confusion : la passion amoureuse et l’amour. La passion amoureuse est une maladie des yeux mais, que se passe-t-il ensuite?

La passion amoureuse est un état d’âme dans laquelle une personne se sent intensément attirée par une autre. Elle ne demande pas d’efforts et ne naît pas de la volonté. Nous contractons une passion amoureuse comme nous contractons la grippe. Nous ne voyons plus l’autre comme il est, mais comme nous voudrions qu’il soit. Pour les tiers, l’autre est toujours le même, mais pour l’amoureux, il est merveilleux, formidable, unique, extraordinaire, parfait. Il est source de tout  bien. C’est ce qu’on appelle une projection. La passion amoureuse est une maladie des yeux, une douce psychose.

La passion amoureuse a un aspect tyrannique. Nous ne pouvons pas nous en débarrasser comme ça. C’est une obsession. Dans un certain sens, nous sommes moins libres. La passion amoureuse s’accompagne d’une attirance passionnelle et d’émotions extrêmes. Nous sommes toujours poussés vers l’autre. En ce sens, la passion amoureuse est une force motrice, une motivation. Elle attire un vers l’autre. La passion amoureuse donne l’énergie. Elle rend les gens créatifs et intensifie leurs perceptions. La passion amoureuse réciproque est la voie royale vers les rapports sexuels.

La passion amoureuse aspire à la réciprocité. Nous voulons un lien sentimental exclusif avec l’autre. Le chagrin d’amour est une souffrance due à l’éloignement de l’amoureux ou à une passion amoureuse non réciproque. La passion amoureuse réciproque est une fusion sentimentale, mais ce n’est pas une relation réaliste. Cette maladie des yeux guérit toute seule au fil de la vie commune. Finalement l’autre s’avère différent de ce qu’il était dans nos rêve.

L’AMOUR VRAI

Dans la vie commune, l’amour vrai est l’amour qui donne. Nous sommes prêt à faire quelque chose pour l’autre. C’est une question d’engagement, d’effort fait pour l’autre. Quand une relation ne marche plus de façon satisfaisante, les partenaires doivent faire un effort. L’effort n’est pas évident, il doit toujours surmonter un « bien que » . Les partenaires diffèrent sur tous les plans, mais ils veulent vivre ensembles. « Bien que tu ne sois pas comme je t’avais rêvé, je veux vivre avec toi. » C’est un effort. Cela suppose un choix libre. L’amour s’exprime par certaines manières de communiquer.

partager des mots, se porter l’un l’autre une réelle attention et trouver du temps l’un pour l’autre sont manières de se donner de l’amour. L’amour est dans la disposition à discuter à fond. Dans la prise de conscience que nous interprétons chaque mot à partir de notre propre histoire, que chacun donne aux mots un sens qui lui est propre. Prendre conscience de la différence de sens des mots et parvenir à des significations partagées, à des structures duales, est une forme d’amour.

Partager des sentiments. L’amour s’exprime également dans l’échange de sentiments et la compassion mutuelle. Les sentiments ne se laissent jamais tout à fait mettre en mots.  Nous pouvons nous placer dans le monde mental de l’autre et attacher de l’importance à ses sentiments qui sont différents des nôtres. L’amour nous permet de parvenir a des sentiments réellement partagés par les deux.

Jouir ensemble . L’amour s’exprime par la volonté constante de dépasser la différence sexuelle, dans le désir de séduire et de se laisser séduire. Dans la jouissance commune.

Résoudre ensemble les problèmes. L’amour s’exprime aussi dans la solution des différences, des frictions, des irritations. La négociation est le pivot des relations modernes. Les partenaires sont égaux en valeur. Ils se pardonnent mutuellement et se réconcilient après les blessures infligées. La gentillesse est aussi une forme d’amour.

OUI ET NON

Aimer, c’est donc vouloir rendre son partenaire heureux. L’humour en est une forme raffinée, faire rire l’autre, que ce soit par des mots ou par une communication non verbale.

Les mots seuls ne suffisent pas. Notre comportement doit être affectueux. Les mots d’amour sont toutefois indispensables pour expliciter nos intentions.

L’amour se traduit par un véritable engagement envers l’autre. Cet engagement peut impliquer aussi une vigoureuse confrontation. L’amour ne rend pas les partenaires similaires, mais il les aide à supporter leurs différences. Dans la vie commune, un oui n’est possible que si un non est possible aussi. Mais l’amour qui donne peut parfois être trop grand : on se sabote soi même en donnant à l’autre ce qu’il nous demande. Le sacrifice exagéré rend amer et conduit à l’hostilité. L’amour qui donne fait plaisir, apporte un profond contentement, et rend finalement les deux partenaires heureux. Dans la relation de vie commune, les deux partenaires veulent aussi être engagés l’un à l’autre sur le plan sentimental.

Elle est la base de la volonté de vivre ensemble et de l’adent désir de partager le meilleur et le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *